Menu
Menu
Emmanuel Gaillard

Emmanuel Gaillard

Portrait : Emmanuel Gaillard, premier improvisateur Diplômé d'Etat

Emmanuel Gaillard, comédien, improvisateur, directeur artistique de la Compagnie Janvier & LIPSE et intervenant artistique du Trophée d’Impro Culture & Diversité est désormais le premier improvisateur à avoir obtenu le Diplôme d’Etat de professeur de théâtre, délivré par le ministère de la Culture.

Emmanuel est à la fois comédien et improvisateur. Il déclare : « Cette reconnaissance institutionnelle, c’est à la richesse de ma formation que je la dois, espérons que cette première soit la prémisse d’une ouverture entre deux disciplines artistiques trop souvent renvoyées dos à dos ».

Tout au long de son parcours, ces deux disciplines n’ont eu de cesse de se féconder. Il baigne dans le spectacle vivant depuis l’enfance et se construit très tôt une expérience de spectateur, ainsi que d’apprenti comédien. Il monte sur scène pour la première fois à 10 ans, dans une pièce de théâtre mêlant amateurs et professionnels, fréquente les festivals, se forge une culture théâtrale à la fois classique et contemporaine. Au cours de ses études de lettres et de sa licence de langues, il aiguise son désir du jeu, développant en parallèle, sa formation de comédien, et expérimentant avec enthousiasme l’improvisation théâtrale.

Il devient comédien professionnel en 1998. C’est à ce moment là qu’il débute l’improvisation théâtrale à la LILY, Ligue d’Improvisation Lyonnaise : il en sera rapidement coach, comédien, il en deviendra le directeur artistique (saison 2000-2001), et arbitre encore à ce jour nombre de matchs. Dans son parcours multiple, Emmanuel Gaillard est également metteur en scène, il noue un lien particulier avec les auteurs contemporains. Il pratique également les arts de la rue, lesquels l’ont conduit à plusieurs reprises au-delà des frontières : Mongolie, Chine, Espagne, Russie, Maroc... C’est donc un comédien complet, qui défend un art dramatique protéiforme.

A ses yeux, l’improvisation théâtrale dans les collèges est un outil sociétal, pédagogique, unique et vertueux. En effet, il permet de toucher un public plus large que le théâtre dit « classique », dans la mesure où il accueille favorablement l’identité particulière de l’élève et sa culture propre. L’improvisation théâtrale amène, pour lui, une relation immédiate au savoir qui n’est pas clivante : il n’y a pas de barrière, on construit à partir de ce qu’amène l’élève, et justement on l’élève, ce qui rend la pratique accessible à toutes et tous.

Depuis ses débuts dans les milieux complémentaires du théâtre et de l’improvisation, Emmanuel Gaillard, en tant que formateur, a vu évoluer de nombreux jeunes. Il a observé les effets directs et indirects de l’improvisation, aussi bien dans les savoirs être comportementaux que dans le développement de l’appétence culturelle des élèves.