Menu
Menu
Suivi des projets du lauréat de l'édition 2018 du Prix Culture pour la paix

Suivi des projets du lauréat de l'édition 2018 du Prix Culture pour la paix

Suivi des projets du lauréat de l'édition 2018 du Prix Culture pour la paix

Suivi des projets du lauréat de l'édition 2018 du Prix Culture pour la paix

Suivi des projets du lauréat de l'édition 2018 du Prix Culture pour la paix

Suivi des projets du lauréat de l'édition 2018 du Prix Culture pour la paix

Suivi des projets du lauréat de l'édition 2018 du Prix Culture pour la paix

Lauréat du Prix Culture pour la paix en 2018 décerné par la fondation Chirac et la Fondation Culture & Diversité, l’atelier des artistes en exil organise pour la troisième année consécutive son festival Visions d’exil du 1er au 30 novembre 2019, au Palais de la Porte Dorée – Musée national de l’histoire de l’immigration, au Musée national Eugène-Delacroix, à la Cité internationale des arts – Site de Montmartre, à la galerie Salle Principale et à La Dynamo de Banlieues Bleues.

Pour cette nouvelle édition, Visions d’exil se saisit de la question de la langue et choisit de la mettre en relation avec la création artistique envisagée sous ses formes les plus diverses, en invitant des artistes d’ici ou d’ailleurs que l’exil traverse.

L’exil, qui déplace les corps et tant d’autres choses avec eux, est paradoxal, il est perte et libération, entre douleur et émancipation. Pour qui en fait l’expérience, il faut, une fois passées les frontières, franchir les barrières linguistiques. Son exil en est redoublé, et d’autant plus quand il lui est impossible de partager sa langue ou ses langues d’origine. Parler dans celle d’autrui, c’est se mettre à distance, ailleurs et autrement.

Exil et changement de langue, ou de façon de parler une langue, mettent à l’épreuve la production des artistes, dont les intérêts, les pratiques, les médias et les modes d’expression en sont, consciemment ou à leur insu, modifiés. Leur langage artistique se restructure et se renouvelle. Il arrive aussi que la déterritorialisation favorise des vocations insoupçonnées.

Au programme et en accès libre et gratuit : expositions, spectacles de théâtre, de danse et contes, concerts, projections, performances, défilé de mode, soirée littéraire, workshops, rencontres et débats.

Ouvrons-nous à de nouveaux langages !

Plus d’informations sur leur site