Fondation
Pour la cohésion sociale
Pour l'égalité des chances
Partenaires
Actualités
  Newsletter 38 - Avril 2012
 
Edito
 
 

La danse est à l’honneur pour la Fondation Culture & Diversité, avec deux évènements organisés en partenariat avec les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis : le vernissage de l’exposition photographique « Stains » de Benoît Grimbert aux Archives nationales et la restitution du travail chorégraphique des élèves de l’atelier « Mon corps, mon lieu » à Sevran.

Ce mois d’avril a été le temps des restitutions mais également le temps des nouveaux projets, puisque la Fondation a lancé un nouveau programme d’égalité des chances, pour les Ecoles supérieures d'art et de design sous tutelle du ministère de la Culture et de la Communication.

Je vous invite donc à découvrir dans notre newsletter ces projets alliant partage, création et réussite !
  Eléonore de Lacharrière,
Déléguée Générale de la Fondation Culture & Diversité
« Mon corps, mon lieu » mis à l'honneur, entre danses, images et carnaval
 
 

Avril fut un mois important pour les participants de « Mon corps, mon lieu » et plus globalement pour toutes les personnes qui les ont accompagnés. Deux évènements ont en effet permis de concrétiser et de valoriser leur travail chorégraphique de toute une année : le vernissage de l’exposition photographique « Stains » de Benoît Grimbert aux Archives nationales, restitution de l’atelier mis en place à Stains en 2010-2011, ainsi que la présentation de performances dansées et chantées par les élèves sevranais ayant participé à l’édition 2011-2012 de « Mon corps, mon lieu ».

Atelier intergénérationnel de sensibilisation et de pratique de la danse contemporaine, mis en place en Seine-Saint-Denis depuis six ans par les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis et la Fondation Culture & Diversité, « Mon corps, mon lieu » s’était déroulé à Stains en 2010-2011. Accompagnés du chorégraphe Thierry Thieû-Niang, du photographe Benoît Grimbert et de l'écrivain Maylis de Kerangal, les participants au projet - 25 lycéens de Maurice Utrillo, 25 élèves de maternelle de l’Ecole Paul Vaillant-Couturier et 15 séniors de Stains - avaient alors travaillé toute l’année sur le thème de la mémoire individuelle et collective, en lien avec l'implantation des Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine.

A l'occasion de ces ateliers, Benoît Grimbert avait réalisé deux séries de photographies à Stains, Pierrefitte-sur-Seine et Saint-Denis qu’il expose actuellement, et jusqu’au 11 juin, aux Archives nationales à Paris. La première série constitue un ensemble de variations paysagères aux abords du nouveau bâtiment des Archives nationales et la seconde, conçue comme un reportage photographique, restitue l'atelier « Mon corps, mon lieu », témoignant ainsi de cette rencontre intergénérationnelle. Maylis de Kerangal a par ailleurs écrit « Pierre feuille ciseaux », roman entre réalité et fiction, qui reprend les photographies de Benoît Grimbert et relate, à partir de sa propre expérience de « Mon corps, mon lieu », l'histoire de différentes générations habitant les quartiers de Stains. « Il s’agissait d’inventer une place pour l’écriture afin qu’elle ne soit pas assignée à la seule restitution d’un projet, mais qu’elle puisse faire naître un livre » précise-t-elle.

Lors du vernissage de l’exposition de Benoît Grimbert le 3 avril, les lycéens de Maurice Utrillo et les séniors venus de Stains ont donc eu le plaisir de découvrir, tout comme les nombreux invités du secteur artistique, éducatif et culturel, le travail du photographe et l’ouvrage de l’auteur.

Thierry Thieû-Niang résume bien la dynamique de cette intense année de travail : « Je veux témoigner de la puissance invitante d'un tel projet, où chacune et chacun, petits et grands, amateurs et professionnels se sont investis généreusement et joyeusement dans un respect incroyable des différences, des parcours, des origines et des histoires. »

Quelques jours plus tard, le 7 avril, un esprit de joie et de partage régnait à Sevran. 71 élèves du groupe scolaire Anatole France-Voltaire et du Collège Evariste Galois présentaient en effet plusieurs performances dansées et chantées, fruit du travail réalisé toute l’année avec la chorégraphe Julie Dossavi, accompagnée de la danseuse Marguerite Mboulé et de la chanteuse Moïra Conrath.

En lien avec le Carnaval de la ville de Sevran, les élèves ont donc investi le centre commercial Beau Sevran, partenaire du projet. Chants, danses et performances se sont ainsi déroulés toute la matinée pour le plus grand plaisir du public, composé des parents et des amis, ainsi que de nombreux passants. Christelle Kongolo, chargée du projet pour les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis avec Amanda Castillo, témoigne : « En dansant, en chantant dans ce lieu, les enfants ont donné une nouvelle dimension à cet endroit, ils se le sont réappropriés. »

Après un déjeuner tous ensemble, public et apprentis danseurs se sont retrouvés devant le centre de loisirs Jules Verne pour une nouvelle série de performances, cette fois-ci en plein air. Ils ont ensuite rejoint la parade du Carnaval de Sevran. Au rythme des chants et des percussions, les participants se sont rendus au Parc des Sœurs où se déroulait le « Grand Bal Dossavien ». Julie Dossavi, maîtresse de cérémonie, a alors fait découvrir aux personnes présentes quelques extraits de son répertoire. Accompagnée de musiciens et de danseurs, elle a ensuite entraîné petits et grands dans des pas de danse, pour le plus grand bonheur de tous.

L'artiste résume bien en ces quelques mots l’enthousiasme, le partage et le plaisir de la découverte qui ont animé les participants tout au long de l’année : « Les élèves de maternelle, de CP et de CM2 m'ont énormément surprise de par leur accueil, leur participation et leur ouverture face aux propositions faites par l'équipe de la compagnie ! »
La Fondation ouvre ses portes au design avec un nouveau programme d'égalité des chances en écoles d'art et de design
 
 

Depuis maintenant cinq ans, la Fondation Culture & Diversité développe le programme Egalité des Chances en Ecoles d’art, en partenariat avec les Ecoles supérieures d’art d’Ile-de-France, les classes préparatoires publiques de l’APPEA (Association nationale des classes préparatoires publiques aux écoles supérieures d’art) et la Direction générale de la création artistique du ministère de la Culture et de la Communication.

Ce programme a d’ores et déjà permis à plus de 670 lycéens scolarisés dans des établissements relevant de l’éducation prioritaire d’être informés sur ces formations et leurs débouchés professionnels, puis à 116 élèves, sélectionnés sur dossier, de se préparer aux concours d’entrée des classes préparatoires et des Ecoles d’art. Ainsi, sans quota ni voie parallèle d’accès, 60 élèves ont été admis en classes préparatoires ou en Ecoles d’art et les 23 élèves ayant participé au Stage cette année préparent actuellement les concours d’entrée pour la rentrée scolaire prochaine. Plus globalement, sur les cinq premières années du programme, 84,6 % des lycéens, ayant choisi de s’orienter vers les Ecoles d’art et ayant passé les concours, les ont réussis. D’autres élèves du programme ont quant à eux choisi de s’orienter vers des études différentes, après avoir eu toutes les informations pour décider de leur orientation.

Au vu de cette réussite, du souhait d’élèves du programme de s’orienter vers des études davantage liées au design et des particularités de ce domaine - modalités de sélection des Ecoles supérieures d’art et de design, multiplicité des débouchés professionnels… - la Fondation  a décidé de développer un programme Egalité des Chances spécifiquement dédié au design. L’APPEA ainsi que six Ecoles d’art et de design sont engagées dans ce nouveau programme, qui coexistera avec le programme Egalité des Chances en Ecoles d’art :
        - l'Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs (EnsAD),
        - l'Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI-Les Ateliers),
        - l’Ecole Supérieure d’Art et de Design d’Orléans (ESAD Orléans),
        - l'Ecole Supérieure d'Art et de Design de Reims (ESAD Reims),
        - l'Ecole supérieure d'art et design de Saint-Etienne (ESADSE),
        - l’Ecole supérieure des arts décoratifs de la Ville de Strasbourg (ESADS).

Le programme Egalité des Chances en Ecoles d’art et de design s’adresse à des élèves scolarisés dans des lycées relevant de l’éducation prioritaire, situés dans les académies de Créteil, Paris et Versailles, et proposant les formations :
        - professionnelles en filières métiers d’art et arts appliqués,
        - technologiques mention Sciences Technologiques du Design et des Arts,
        - d’enseignement général avec l’option arts plastiques.
46 lycées, déterminés en étroite collaboration avec les inspections des rectorats de Créteil, Paris et Versailles, sont ainsi partenaires du programme.

Afin de présenter aux lycées partenaires le détail du programme ainsi que les études en Ecoles d’art et de design et leurs débouchés professionnels, une réunion d’information s’est tenue le 20 mars dernier à l’EnsAD, en présence de près de 50 proviseurs et enseignants. Suite à cette réunion, les professeurs référents repèrent dans leurs classes de Première des élèves motivés pour poursuivre des études en Ecoles d’art et de design. Ces lycéens remplissent ensuite un dossier de candidature, composé d’une fiche d’identité, de questions relatives à leur motivation, de l’appréciation des enseignants concernant leurs aptitudes dans les matières liées aux arts et au design, ainsi que de travaux personnels. La sélection des élèves se fait ensuite en deux temps, par un jury composé de représentants de la Fondation et des Ecoles partenaires, sur dossier puis lors d’un oral de motivation.

Les élèves sélectionnés participeront, dès la rentrée scolaire 2012-2013, à des ateliers toutes les deux semaines le samedi après-midi, ainsi qu'à deux Stages Egalité des Chances intensifs de trois jours organisés pendant les vacances de la Toussaint et de Noël. A la fois théorique et pratique, le contenu de ces ateliers alliera des activités de sensibilisation au design, des visites d'agences et de hauts lieux du design, des workshops et une préparation personnalisée aux concours d'entrée des Ecoles supérieures d'art et de design.

A l’issue de ces séances de préparation, la Fondation assurera un accompagnement financier pour les élèves ayant participé au programme, tant pour passer les concours (prise en charge des billets de train et des inscriptions aux concours) que pour poursuivre ses études (système de bourse et de paiement des frais de scolarité pour les élèves admis en classe préparatoire). Un accompagnement culturel et une aide à l’insertion professionnelle seront également mis en place par le programme.
Actualités
 

Du 18 au 28 avril 2012

10 jours de répétition intensive pour les élèves de l'atelier théâtre
Les 20 élèves volontaires de l'atelier théâtre, mis en place depuis six ans par le Théâtre du Rond-Point et la Fondation Culture & Diversité, répètent pendant dix jours au Théâtre, avant de se produire sur la scène de ce grand théâtre parisien. Sur le thème...
En savoir plus
 

12 avril 2012

Les élèves de l'Ecole du Louvre au musée national du Moyen Age - Thermes et Hôtel de Cluny
Dans le cadre des séances de tutorat méthodologique bimensuelles dispensées à la Fondation pour les élèves du programme Egalité des Chances en première année à l'Ecole du Louvre, Isabelle...
En savoir plus
 
Du 7 au 8 avril 2012
Cours de dessin de modèles vivants pour les élèves de la Fondation
Les élèves ayant participé cette année au Stage Egalité des Chances en Ecoles d'art se sont vus offrir par Pierre Dumonthier, professeur de dessin à l'Ecole municipale d'art de Rueil-Malmaison et intervenant du Stage Egalité des Chances...
En savoir plus
 
5 avril 2012
Les élèves de la Fondation découvrent l'exposition « Autobiographies  » à l'Espace culturel Louis Vuitton
Les élèves du Réseau de la Fondation Culture & Diversité se sont retrouvés pour la deuxième fois de l'année à l'Espace culturel Louis Vuitton, afin de découvrir la nouvelle exposition du lieu intitulée...
En savoir plus
 
Du 2 au 6 avril 2012
Les élèves du Collège Youri Gagarine de Trappes à La Source

24 élèves, de la 6ème à la 3ème en Classe à Horaires Aménagés Arts Plastiques et en Classe Expérimentale au sein du Collège Youri Gagarine de Trappes, ont passé passé cinq jours artistiques à La Source. Dans le cadre du programme «  Développer la...

En savoir plus