Menu
Menu
Prix Culture pour la Paix 2020

Prix Culture pour la Paix 2020

Des nouvelles de Benki Piyako, lauréat du Prix Culture pour la paix 2020

Le Prix Culture pour la paix, créé et développé conjointement par la Fondation Chirac et la Fondation Culture & Diversité depuis 2014, distingue des personnalités ou des institutions qui œuvrent à la lutte contre les conflits grâce aux arts et à la culture. En 2020, le prix a été remis à Benki Piyako, fervent défenseur des peuples indigènes d’Amazonie, pour son projet de Centre autochtone pour la Guérison, l’Education et la Spiritualité nommé Yorenka Tassorentsi.

Benki Piyako est un indien, leader politique et spirituel amazonien, représentant du peuple et de la tribu Ashaninka. Il s’est notamment illustré par son combat pour la défense des peuples indigènes d’Amazonie sur les plans politique, économique et culturel, et par ses nombreuses réalisations et projets contribuant à la sauvegarde de l’environnement et de l’écosystème local brésilien, mais aussi à la sensibilisation sur ces sujets à un niveau planétaire.

Avec l’aide de l’Association des gardiens de la forêt, il a créé le Centre pour l’Education, la Santé et la Spiritualité « Yorenka Tassorentsi » (« La sagesse de la Création »), dont le but est de prodiguer des soins aux personnes touchées par des maladies et de créer un environnement éducatif pour ceux qui souhaitent réfléchir à leurs relations avec la nature. Ce projet ambitieux lui a valu de remporter le Prix Culture pour la paix en 2020.

Grâce à la dotation de ce Prix et à l’investissement permanent de Benki Piyako, de nombreuses actions sont mises en place afin de protéger la communauté Ashaninka, d’autant plus fragilisée par la pandémie. Les populations locales et indigènes se mobilisent afin de faire barrage à la destruction de leur environnement, causée par la prolifération des terres dédiées à l'élevage ou à l’extraction minière et renforcée depuis l’élection du Président brésilien Jair Bolsonaro.

La dotation du Prix Culture pour la paix a notamment permis à la tribu Ashaninka d’acheter une machine excavatrice pour construire les bases du Centre de protection environnementale des gardiens de la forêt, et creuser des étangs qui permettront de développer la pisciculture dont 20 riverains pourront bénéficier.

Découvrez le message inspirant de Benki Piyako :

Benki Piyako, Prix Culture pour la paix 2020
benki-piyako-prix-culture-pour-la-paix